09.Béton_de_chanvre_V2.jpg

#09

Béton de chanvre

Vidauban, Var (83)

"La maison 
performante"

09.Chanvre axo blanche.jpg

Maîtrise d'œuvre
Daniel Bayol

Matériaux
Chanvre, chaux, bois, terre crue

Entreprise
DB-Chanvre

Surface
122 m2

Coût
240 000 €

Consommation
133 € / an
de chauffage 

Livraison
Mai 2015

DÉCRYPTAGE

Pour notre seizième étape à Vidauban dans la plaine des Maures, département du Var, sachons nous faire discrets… La maison que nous avons repérée dissimule en effet ses origines biosourcées dans un lotissement pavillonnaire d’allure on ne peut plus standardisée. Ses murs, maquillés en un rose pâle semblable au grès rosé de l’habitat local traditionnel, ne la distinguent en apparence en rien de ses voisines.

Mais les apparences sont parfois trompeuses… et un enduit à la chaux couleur taupe pigmenté dans la masse peut cacher bien des surprises ! En 2006, Daniel Bayol, maître d’œuvre depuis 1995, décide par conviction de se spécialiser dans les matériaux biosourcés. Pour développer sa nouvelle activité, il construit sur ses fonds propres une maison témoin pour loger sa famille et lui servir de bureau. Rien de tel que la visite d’une maison réalisée et habitée par le maître d’œuvre pour séduire de potentiels clients ! 
Sa grande originalité, celle qu’on ne voit pas sous l’enduit rose, consiste dans le béton employé. Non pas du béton de ciment armé d’acier comme dans 99 % des bâtiments aujourd’hui construits en France. Mais du béton de chanvre, mélange de chanvre et d’un liant à base de chaux. 
Particulièrement adaptée aux conditions bioclimatiques du site, sa maison vitrine, qui affiche un coût annuel de 133 euros pour chauffer les 122 m2 habitables, démontre les hautes performances énergétiques de matériaux biosourcés employés à bon escient. Elle illustre avec une extrême pertinence l’adage qui devrait être la règle pas seulement dans la construction écologique mais dans l’architecture en général : « Le bon matériau au bon endroit ». 

...

DÉCOUVRIR LA SUITE DU DÉCRYPTAGE

DE LA MAISON EN BETON DE CHANVRE

3,6 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) 
sont stockées dans le chanvre qui compose les murs de cette maison.

La France est leader européen de la production de chanvre avec 34 300 tonnes 
de chènevotte par an (sans traitements chimiques et sans irrigation).

ANATOMIE

PORTRAIT

Lʼhabitant 
Daniel Bayol

Daniel Bayol est maître d'œuvre en écoconstruction spécialisé sur le matériau chanvre. Il a d’abord longtemps travaillé dans 
la construction conventionnelle avec du parpaing en béton de ciment. À partir de 2006, le déclic de sa paternité l’a fait s’interroger sur la planète qu’il entendait laisser à ses enfants et à l’humanité en général.

ADʼA Pourquoi spécialement le chanvre ?

 

D. B    Après une expérience professionnelle d’une douzaine d’années dans la construction conventionnelle, l’envie m’est venue de m’ouvrir à de nouveaux horizons. J’ai alors touché un peu à tout : la paille, la terre, le bois… puis j'ai découvert le béton de chanvre. La mise en œuvre de ce matériau aussi bien que ses propriétés m’ont très vite séduit. On peut l'utiliser pour une maison neuve comme pour la rénovation de vieux bâtiments. Il est thermique, acoustique, phonique, il régule l'hygrométrie, rafraîchit naturellement les pièces grâce au principe d'évapo-transpiration. Et la croissance de la plante pendant sa culture, qui permet notamment de stocker du carbone, participe au respect de la planète. 
J’ai décidé de construire ma maison avec du chanvre. Une maison où ma famille et moi vivons bien depuis. L’air est sain et sec, nous bénéficions d’un grand confort et faisons d’importantes économies d'énergie : aucun besoin de monter la température, le coût du chauffage pour notre poêle à granulés nous revient à 140 euros par an !

 

Qu'est le béton de chanvre précisément ?

Le chanvre est constitué d’une partie souple à l’extérieur, la fibre, et d’une partie dure et boisée à l’intérieur, la chènevotte. On va broyer la chènevotte et la mélanger avec de la chaux, matériau naturel, qui assure le liant et permet une bonne tenue du chanvre. Le bois ainsi contenu dans ce béton va ensuite absorber et réguler en permanence l'eau s’infiltrant dans le matériau. On obtient donc un mur dynamique et non pas statique comme dans la construction conventionnelle. Ce mur va fonctionner en symbiose avec l'hygrométrie de l'air ambiant au fil des saisons. En produisant l’été une libération de frigorie qui délivre de la fraîcheur et permet de vivre bien dans une maison en chanvre sans climatisation même par forte chaleur. À l'inverse, le mur de chanvre devient en hiver un film qui freine le froid du dehors et l’empêche de pénétrer dans la maison avec les économies d'énergie significatives qui en découlent pour se chauffer.

Le chanvre est-il une filière d’avenir ?

 

Depuis qu’on a perçu, dans les années 1980, l’utilité de sa partie boisée, capable d’absorber quatre fois son propre poids en eau, la filière du chanvre s’est développée dans la construction tandis que la chimie verte permet de valoriser les graines dans les cosmétiques, l’alimentation ou la thérapeutique antidouleur grâce aux THC qu’elles contiennent. Il ne demande ni pesticides ni engrais pour sa culture, a besoin de peu d'eau avec ses racines profondes et remonte les oligo-éléments pour enrichir les autres cultures quand on fait des rotations. Une plante parfaite et pleine d‘avenir !essentiels.

EN CHIFFRES

25cm
C'est l'épaisseur du bardage en roseaux qui assure l'isolation et la protection contre la pluie.


75km
C'C'est le nombre de km parcourus par les roseaux du Golfe du Morbihan de la roselière jusqu'au chantier.


9 mois
C'est le temps de construction record pour cette maison de 110 m² de superficie.


80 ans

C'est la durée de vie du bardage en roseaux d'après le retour d'expérience des techniques scandinaves.

Profil habitant

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA MAISON EN BETON DE CHANVRE :

paru aux éditions alternatives

si vous souhaitez être accompagnés pour réaliser vos projets de maisons écologiques

Anatomies d'Architecture

NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS

POUR NOUS SOUTENIR

© Anatomies d'Architecture // contact@ada2018.fr