12.Paille porteuse.jpg

#12

Paille porteuse

"La maison 
des 3 petits cochons"

Architecte
Corentin Desmichelle

Entreprises
MVH 
(paille & enduits)

Akènes (bois)

Technique
Paille porteuse

Surface
125 m2

Coût
234 000 €
(1 872 € / m2)

Travaux
9 mois 

Livraison
Décembre 2015

12.Paille porteuse axo blanche.jpg

DÉCRYPTAGE

En août 2014, à la fin de leur moisson annuelle, Anaïs et Côme contactent Corentin Desmichelle, architecte à Paris. Ils désirent construire une maison. Mais pas n’importe laquelle. Leur souhait est de se faire accompagner sur un projet écologique qui leur ressemble. Le couple se rend chez l'architecte, lui montre une esquisse de plan et lui fait part de ses désirs. 

Anaïs et Côme ont déjà choisi l’implantation de leur future habitation, à flanc d’un coteau orienté au sud d’où l’on domine leurs champs d’orge qui s’étendent jusqu’à une forêt voisine. La pente n’est pas très importante mais le paysage est très ouvert et le ciel partout répandu. C’est ce ciel en particulier qu’ils voudraient voir en grand depuis chez eux pour en capter tous les mouvements, la pluie et la lumière, les nuages et les orages. C'est pourquoi ils ont songé à une construction de type longère, d’un seul niveau et dont la façade étirée tout en longueur serait couverte de baies vitrées afin d’offrir une vue panoramique depuis l’intérieur.
Et puis, surtout, ils veulent construire en paille porteuse ! Avec la paille de leur orge ! Celle qu’ils viennent de botteler au terme de leur moisson. Le temps presse car le calendrier des saisons n’attend pas. Entre septembre et la fin 2014, Corentin Desmichelle dessine le projet, dépose un permis de construire, sélectionne des entreprises. Le chantier débute au printemps 2015, la construction est hors d’eau et hors d’air à l’été, et les finitions ont lieu à l’automne. Livraison en moins d’un an pour ce projet éclair ! 
Un projet rendu possible par la cohésion de ses acteurs et une excellente anticipation. Cerise sur le gâteau : cette maison en paille porteuse a pu obtenir une garantie décennale grâce à la concertation et à la bonne entente des clients, de l’architecte, des entreprises, du bureau de contrôle et des assureurs. Une grande première en France !

...

DÉCOUVRIR LA SUITE DU DÉCRYPTAGE

DE LA MAISON EN PAILLE PORTEUSE

Pour 80 m² de mur en paille porteuse, Côme et Anaïs ont dû débourser 16 000 euros (200 euros/m²).

Une conception rigoureuse de la maison doit 
être réalisée lors des études pour que la technique de construction en paille porteuse reste vertueuse.

ANATOMIE

AdA_-_Coupe_légendée_12_paille_porteus

ÉTAPES DE CHANTIER

13-P.8 CHANTIER 1.JPG.jpg

01.Fondations

10 jours

Les fondations, conventionnelles constituent le principal point faible de la maison sur le plan écologique. C’était malheureusement l’une des concessions nécessaires pour convaincre le bureau de contrôle et l’assureur de couvrir le projet avec une garantie décennale. Réalisées avec des semelles filantes en béton armé, un soubassement en parpaings et une dalle reposant sur un hérisson en sable isolé avec 12 cm de polyuréthane.

02.Cloisons porteuses

3 jours

Préfabriquées en atelier, 
les cloisons en bois d’ossature perpendiculaires à la circulation, viennent supporter, à la manière d’une charpente type ferme, la panne faîtière de la toiture. Isolées et ensuite plaquées par des panneaux de Fermacell (plaques de fibres-gypse), celles-ci délimitent à terme les différents espaces en enfilade de la maison en assurant une excellente réduction phonique (l'épaisseur de 80 mm garantit un bon confort acoustique).

13-P.8 CHANTIER 2.JPG
13-P.8 CHANTIER 3.JPG

03.Grosses

bottes de paille

2 jours

La fabrication locale des bottes mobilise très peu d’énergie et a un impact environnemental négligeable. Considérées comme résiduelles, les 29 bottes de paille d’orge, de 90 x 120 x 240 cm et pesant chacune 380 kg (densité : 160 kg/m3) sont issues de l’exploitation agricole de Côme, à proximité du terrain. Il a suffi deux jours et quatre professionnels aidés par Côme aux manettes de son tractopelle pour réaliser la pose. 

04.Compression

30 jours

Une fois les bottes posées, on dispose des sangles tous les 40 cm pour procéder à la compression de la paille entre les deux lisses en bois placées au pied et au sommet du mur. Le processus de compression doit être progressif pour éviter d'abîmer les lisses : il faut compter une trentaine de jours de serrage régulier des palans avant que la paille ne se stabilise complètement par sa charge portée définitive pour pouvoir ensuite appliquer les enduits.

13-P.8 CHANTIER 4.JPG
13-P.8 CHANTIER 5.jpg

05.Enduits

7 jours

L’entreprise MVH a réalisé 
les enduits en moins d’une semaine avec de la terre du site. La première étape consiste à combler les interstices entre les bottes de paille avec de la terre crue. Puis une première couche d’enduit de corps terre chaux fibrée d’une épaisseur de 3 cm a été réalisée avec une projeteuse avant l’application finale d’un enduit de finition de 5 mm à base d’argile blanche à l’intérieur et de chaux aérienne à l’extérieur.

06.Menuiseries

bois

3 jours

Il est déconseillé de faire trop d'ouvertures dans les murs en paille porteuse : importante quantité de bois nécessaire aux cadres, risques d'infiltration, anticipation difficile du tassement de la paille… Dans ce projet, aucune ouverture n'a été faite dans les murs en paille porteuse. Cette décision de fermer le projet au nord, à l'est et à l'ouest a permis d'optimiser celui au sud avec du double vitrage haute performance.

13-P.8 CHANTIER 6.JPG

EN CHIFFRES


C'est la possibilité de réemploi, 
à l'infini de la terre crue après la fin de vie 
du bâtiment.


3 km
Pour acheminer la paille bottelée entre 
le champ de l’agriculteur voisin et les murs 
de la nouvelle maison.


10 km
Parcourus pour récupérer les pierres 
d'une ruine voisine qui seront réemployées 
pour les fondations et le soubassement.


15 km
C'est la distance qui sépare le chantier de la forêt de l'Orne d'où proviennent les essences en bois douglas pour réaliser la charpente.

Profil habitant

Anatomies d'Architecture

NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS

POUR NOUS SOUTENIR

© Anatomies d'Architecture // contact@ada2018.fr